Elidie est auteure et comédienne.

Diplômée d’un master de philosophie politique et éthique à la Sorbonne, elle écrit depuis l’âge de 15 ans sous différentes formes : nouvelles, poésies, paroles de chanson, scénarios et pièces de théâtre.

En 2013, elle écrit et réalise le court métrage : « Problème de carte vitale » et écrit et met en scène sa création « Pêles-Mêles » au Théâtre Tardy de Saint-Etienne en collaboration avec l'Ecole Nationale Supérieure de la Sécurité Sociale. En 2016 elle signe la nouvelle « Une vie romanesque » dans le cadre du concours Libre Plume. Formée à l’Acting Studio de Lyon puis au Cours Paul Clément, elle termine sa formation pendant 3 ans aux Ateliers d’art dramatique du Guichet Montparnasse, cours de William Malatrat.

Elle joue dans :

  • J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de J-L. Lagarce, M.e.S Magalie Claustre 2018 Théâtre Nord Ouest et Festival Printemps de la création théâtrale Théâtre 14 Paris.
  • Marivaux triptyque : « l’Ecole des mères, Félicie, La provinciale », M.e.S William Malatrat 2018 Guichet Montparnasse à Paris.
  • Vous trouvez ça normal ? (adap. « Petites histoires de folie ordinaire » de Petr Zelenka) M.e.S William Malatrat 2017 Guichet Montparnasse.
  • Le bal des faux semblants (adap. « l'Invitation au château » de Jean Anouilh), M.e.S William Malatrat. 2016 Guichet Montparnasse.
  • Le Dindon de G. Feydeau, M.e.S Caroline Raux 2014 Théâtre Montmartre Galabru à Paris.
  • La poste populaire russe d’O. Bogaiev, M.e.S Clémence Barbier/Louise Loubrieu 2010 Théâtre Quartiers d'Ivry.
  • Juste la fin du monde de J-L. Lagarce, M.e.S Clémence Barbier et Louise Loubrieu 2009 Festival de l’Université Pierre et Marie Curie Paris VI.
  • Incendie de W. Mouawad, M.e.S Pascale Oudot 2008 Festival des Reuteuleu à Lyon.

Elidie DURANTON

WILLIAM MALATRAT

NOELIE MERLO

MARIE-CECILE VEYRENC

ROLE DE CLARA - LA FILLE AINEE

Auteure de "Quel beau dimanche !"
gallery/photo
Metteur en scène de "Quel beau dimanche !"

ROLE DE CHRISTIAN MICHODEAU - LE PERE

Dès l’enfance William rêve de devenir comédien tant il se sent à l’aise en public. Cette envie est décuplée quand il obtient un « 20/20 » en interprétant « Le coche & la Mouche » de Jean de la Fontaine devant sa classe de 5ème médusée.

Il découvre le théâtre à 13 ans en assistant plusieurs mois aux répétitions d’ « Antigone » de Jean Anouilh montée par une compagnie clermontoise émergeante. Il rejoint ensuite l’atelier théâtre de son lycée pendant 3 ans où sa passion et son désir de jouer vont se confirmer et s’intensifier.

Un Bac littéraire en poche il crée avec ses partenaires « Le théâtre Vagabond » et tourne dans les villages auvergnats pendant 2 ans les spectacles crées au lycée : « L’Ours » de Tchekhov, « Il est important d’être Aimé » d’Oscar Wilde, « La comédie du langage » de Jean Tardieu. A l’université, il suit des cours de philosophie et intègre la section théâtre de l’UFR Clermont-Ferrand où il interprète sous la direction d’Isabelle Krauss le rôle de « Woyzeck » dans la pièce éponyme de Georg Büchner. Plus aucun doute, William veut être comédien.

Il réussit le concours d’entrée du Conservatoire National de Région où il reste 2 ans et jouera en intégralité le rôle d’ Oreste dans « Andromaque » de jean Racine sous la direction de Michel Guyard.

Il décide alors de « tenter sa chance à Paris ». Il échoue aux concours des Conservatoires Nationaux (Paris/Strasbourg) mais réussit celui de l’Ecole Nationale de Chaillot.

Chantal Bronner, metteur en scène et comédienne qui a travaillé avec Patrice Chéreau, le remarque lors d’une audition et lui propose de jouer Arlequin dans « La Double Inconstance » de Marivaux au théâtre de Neuilly puis au festival d’Anjou où Jean-Claude Brially et Fabrice Luchini le féliciteront pour son interprétation.

gallery/capture d’écran 2019-02-01 à 20.54.59

Depuis William a joué une vingtaine de rôles en passant du drame - Max l’ancien S.A détenu dans un camp en 1944 dans « OUI » de Gabriel Arout mis en scène par Maryan Liver, Hamlet dans « Gertrude –Le cri » d’Howard Baker et Titus dans « Titus Andronicus » dirigé par Gunther Leshnik, Pompée dans « Antoine et Cléopâtre » de Shakespeare avec Alexis Dessault, dirigé par Nathalie Guilmard, Tommy dans « L’amour furieux » de Claude Bourgeyx et aussi le romancier hantée par une inconnue dans « Lettre d’une Inconnue » de Stefan Zweig – à la comédie, Lucien dans « Feu la mère de Madame » de Feydeau - du café Théâtre, Serclo dans « Que demande le peuple » au festival Juste pour rire, Avignon, Palais des Glaces - aux spectacles « jeune public » avec notamment le rôle du Pirate dans « Le pirate et la danseuse étoile » qu’il a joué plus de 200 fois. Il est aussi comédien dans plusieurs courts-métrages dont le récent « Fermez les yeux » (au côté de Marie-Cécile Veyrenc) de Marion Crépel primé dans de nombreux festivals.

En parallèle à sa formation de comédien au conservatoire, William avait commencé à donner des cours d’art dramatique à des adolescents dans le cadre d’ateliers municipaux de la ville de Clermont-Ferrand ce qui lui a donné l’envie de mettre en scène.

Il est aujourd’hui metteur en scène et directeur de la Compagnie Népenthès-Théâtre qu’il a crée en 2001. Récemment le spectacle « Le journal d’une Femme de Chambre » d’Octave Mirbeau a été primé aux P’tits Molières dans la catégorie « meilleur seul en scène ». La comédienne qu’il a dirigée pour ce rôle a obtenu le prix de « Meilleure comédienne dans un premier rôle». En 2003, il crée avec la directrice du Guichet Montparnasse à Paris, les Ateliers d’art dramatique où il forme aux méthodes de l’acteur bon nombre de comédiens qui jouent régulièrement dans les théâtres parisiens.

Après avoir été de 1998 à 2003 assistant des conseillers théâtre DRAC-IDF puis Directeur adjoint des Rencontres Charles Dullin, il est depuis 2015 intervenant « Arts et Culture » de l’académique de Paris rattachée au Ministère de l’éducation et de la recherche.

Mise en scène :

  • 2019 Quel beau dimanche ! de et avec Elidie Duranton.
  • 2019 Movie Show de et avec Valérie Gaillard. Théâtre Trévise 2008/18.
  • Le Journal d’une femme de Chambre d’Octave Mirbeau. Avec Karine Ventalon (P’tits Molières Meilleure comédienne. Retrouvez toute la presse ici). Avignon off 2017 et 2018.
  • 2013/15 Lettre d’une Inconnue de Stefan Zweig (Rôle du romancier). Avec Victoria Michaut. TGMontparnasse. Scènes de la Grange 2014/15 Tailleur Pour Dames de Feydeau avec Ludovic Gutierrez 2013 La Ronde A. Schnitzler avec Julie Dessaivre.
  • 2010/13 Ces événements se déroulent entre 4h et 5h du matin...d’après Feu la Mère de Madame de Feydeau avec Alexandre Cattez et Virginie Mopin.
  • 2011/12 Les femmes savantes de Molière avec Virginie Ruth Joseph. TGMontparnasse.
  • 2008 La Baby-sitter René de Obaldia avec Karine Ventalon.
  • 2007 Le Premier de Israël Horowitz avec Lucie Hann.
  • 2005/06 Créon Consulting de Romain Bisseret avec Cédric Appietto; Avignon off 2006. TGMontparnasse.
  • 2003/06 Que demande le Peuple ? de et avec Julien Héteau. Avignon off 2006 – Théâtre Clavel- Tournée France.
  • 2001/05 La Dispute de Marivaux avec Nathalie Yanoz et Jane Resmond. Avignon off 2005 – Tournée IDF.
  • 2002 L’amour furieux de Claude Bourgeyx avec Martine Ladoire Avignon Off 2002 – Espace Franquin Angoulème.
  • 2002 Chroniques des jours entiers... de Xavier Durringer Avec Charlotte Rondelez. TGMontparnasse.
  • 2001 Compétition de Mora Lenoir avec Raphaël Revès Auguste Théâtre – Cours des 3 coquins Clermont-fd.

Théâtre Jeune Public / Auteur – Metteur en scène – Comédien :

  • 2013/14 Le cosmonaute et l’étoile filante.
  • 2011/13 Le Pirate et la danseuse étoile.
  • 2010/11 L’athlète à Toto
  • 2008/10 Taisia la pipelette

ROLE DE SOPHIE - LA FILLE CADETTE

Noëlie fait ses premiers pas sur scène à l’âge de 6 ans, et ne l'a depuis plus jamais quittée. Formée pendant 10 ans à la danse classique et contemporaine à l’Ecole Nationale de Musique et de Danse du Tarn, et artiste dans plusieurs compagnies de danse à Toulouse et Marseille, c’est à Hong Kong qu’elle se perfectionne à partir de 2010 en dansant notamment au Hong Kong Ballet sous la direction du chorégraphe Wang Xin Peng.

Très polyvalente, elle fait ses premiers pas au théâtre en 2010 au HK Theater Association à Hong Kong où elle se forme au métier de comédienne pendant 4 ans auprès d’Emilie Guillot.

Vite remarquée, elle joue plusieurs pièces dont notamment « 8 femmes » de Robert Thomas, « Musée Haut Musée Bas » de Jean-Michel Ribes, et « Le Prénom » de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière.

De retour en France, elle rejoint La compagnie Qui porte Quoi à Paris de 2015 à 2017. Elle découvre ainsi le théâtre d’improvisation et participe à deux créations mises en scène par Fiona Chauvin et Gaëlle Bourgeois.

De novembre 2017 à mai 2018 elle joue « J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne » de Jean-Luc Lagarce, au Théâtre du Nord-Ouest et au Théâtre 14 à Paris.

Depuis septembre 2017 elle est comédienne aux Ateliers d’art dramatique du Guichet Montparnasse, sous la direction de William Malatrat. Elle joue dans « Félicie » de Marivaux de mai à juin 2018 où elle retrouve avec joie sur scène Elidie Duranton et Marie-Cécile Veyrenc.

Ravie à l’idée d’une nouvelle collaboration avec ses partenaires du Guichet Montparnasse, elle se lance dans le nouveau projet « Quel Beau Dimanche ! » en septembre 2018.

gallery/53190914_997524180458778_2500676022979002368_n

ROLE D'HELENE MICHODEAU - LA MERE

gallery/52456029_356257221883814_5766617756707323904_n

Après une formation de danseuse classique et de piano soliste, Marie-Cécile devient comédienne sur le tard tant son goût pour le jeu lui a toujours semblé évident depuis l’enfance.

Poussée par une envie irrésistible de jouer, elle intègre la Compagnie Toile de scène à Paris et joue « Splendeurs et misère du IIIème Reich » de B. Brecht, mise en scène Laure Meurisse puis « L’Atelier » de Jean- Claude Grumberg, et « Victor ou les enfants au pouvoir » de Vitrac, des mises en scène d’Alice Benoit.

Elle rejoint ensuite pour parfaire sa formation les Ateliers d’art dramatique du théâtre le Guichet Montparnasse en 2015 où elle joue depuis dans toutes les mises en scène de William Malatrat : « Champagne- CraKage » d’après les « Chroniques des jours entiers, des nuits entières » de Xavier Durringer, « L’invitation au château » de Jean Anouilh (la Mère) et dans « Vous trouvez ça normal ? » d’après les « Petites histoires de la folie ordinaire » de P. Zelenka (la Mère). En 2018, elle interprète Lisette dans « l’école des mères » et la fée Modestie dans « Félicie » pour le spectacle « Marivaux Triptyque ».

Elle retrouve lors de ce projet ses futures partenaires de « Quel beau dimanche ! » avec qui elle décidera de créer un spectacle pour le festival d’Avignon 2019. Son énergie communicative et son envie a su convaincre toute l’équipe de se lancer dans le projet.

En 2018, Magalie Claustres lui propose de créer le rôle de la mère dans « J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne » de Jean-Luc Lagarce qu’elle met en scène au Théâtre du Nord Ouest.

Le spectacle qui rencontrera un beau succès public et de la presse sera sélectionné par le Théâtre 14 dans sa programmation du festival Le Printemps de la Création théâtrale.

Régisseur, monteur, mixeur audio

            Christophe Mentrel

Attachée de presse

Charlotte Calmel

Chargée de diffusion

Murielle Silvestre